Les Carrés Magiques
Histoire, théorie et technique du carré magique, de l'Antiquité aux recherches actuelles
CONSTRUCTION DES CARRES MAGIQUES


 Main MENU     Construction   Carrés associés   Constante linéaire   Biographies     Courrier   Guest 
 Liens   Livre   Carré de Durer   Oeuvres d´Art   Jeux de grille   Doc/Objets   Etudes/Logiciels 

 Généralités   Bachet de Méziriac    François Spinula   De La Hire   Cavalier d'Euler   Benjamin Franklin   Ralph Strachey   Quartiers   Pointages   Carrés latins orthogonaux   Carrés latins et eulériens   El Bouni   Autres Méthodes 

Construction des carrés magiques. La Méthode des carrés latins et eulériens. n pair et impair.

On construit un carré eulérien à partir de deux carrés latins normaux orthogonaux.

Et on fait correspondre à ce carré eulérien, un carré numérique d’ordre n, en remplaçant tout couple par l’entier admettant les mêmes indices dans le carré naturel de même ordre.

Voici un exemple pour n = 5 :

3
2
1
5
4
3
2
1
5
4
3,3
2,2
1,1
5,5
4,4
5
4
3
2
1
1
5
4
3
2
5,1
4,5
3,4
2,3
1,2
2
1
5
4
3
4
3
2
1
5
2,4
1,3
5,2
4,1
3,5
4
3
2
1
5
2
1
5
4
3
4,2
3,1
2,5
1,4
5,3
1
5
4
3
2
5
4
3
2
1
1,5
5,4
4,3
3,2
2,1
Carré latin
Carré latin
Carré eulérien

 

 
1
2
3
4
5
1
1
2
3
4
5
13
7
1
25
19
2
6
7
8
9
10
21
20
14
8
2
3
11
12
13
14
15
9
3
22
16
15
4
16
17
18
19
20
17
11
10
4
23
5
21
22
23
24
25
5
24
18
12
6
Carré Naturel N
Carré Magique :

M5 = 65

La méthode est applicable à tous les ordres pairs et impairs.

Les 4 formes du carré naturel ou fondamental, conduisent à un carré magique, ces quatre carrés magiques se déduisant les un des autres par rotation, symétrie ou permutation.

Cette méthode conduit à un carré semi-magique, magique ou panmagique.