Les Carrés Magiques
Histoire, théorie et technique du carré magique,
de l'Antiquité aux recherches actuelles
OEUVRES D'ART ASSOCIEES AUX CARRES MAGIQUES


Josef Albers  Agnès Audras  Albert Ayme  Maggie Barnes  Yolande Bastoni  Hélios Sabaté Beriain  Max Bill  Jesse Bransford  Hannes Bürgel  Sandrine Caroline-Raigue  Jean-Louis Carricondo   Caza  Salvador Dalí  Josiane Debris  René Descombes  Theo Van Doesburg  Albrecht Dürer  Bruno Ernst  Ronald Fischer  Monique Frydman  Philippe Gaspard  Gerard Louis Gautier  Camille Graeser  Esther Guenassia  Danièle Holder-Bianchetti  Gottfried Honegger  Alfred Jensen   Kalthoum  Wassily Kandinsky  Paul Klee  Eric L'Anthoën-Baslé  Richard Paul Lohse  Musée d'art contemporain de Lyon  Kazimir Malevitch  Gilbert Mazliah  David McKee  Piet Mondrian  François Morellet  Frank Morzuch  Jean François Motte  Paul Nash  Aurelie Nemours  Stéphane Pontié  Jean-Michel Raczinski  Pedro Cabrita Reis  Pascale Renaud  Gerhard Richter  Bridget Riley  Mark Rothko  Sean Scully  Ivan Sizonenko  Frank Stella  Georges Vantongerloo  Victor Vasarely  Clay Wagstaff 

Esther Guenassia est née à Paris, elle s'engage très tôt dans la voie artistique. Parallèlement à sa formation de violoniste, elle étudie la peinture au cours Martenot. Obtient en 1987 un D.E.S.S. de l'Institut Français de la Mode. Designer textile en France et en Italie durant quelques années, elle peut ainsi exprimer son sens de l'art et son amour des matières. De 1987 à 1990, elle poursuit sa formation aux Beaux Arts. Sa quête personnelle la conduit à la recherche de ses racines, elle étudie la mystique juive et entame sa recherche picturale sur la symbolique des lettres hébraïques. Au fil de ses expositions, nous la suivons de Paris à New York, de Los Angeles à Miami. Aujourd’hui elle vit et travaille en Israël .


Magical Square 7

Magical Square 21

Magical Square 19

Big magical square


Magical Square 6
L'apparition de ces carrés magiques est très ancienne. Nous les retrouvons dans d'autres cultures, notamment dans la tradition chinoise. Cependant, leur utilisation est indissociable d'un des plus mystérieux kabbaliste du XVIe siècle, Rabbi Joseph Tsayah (1505-1573), lui-même influencé par l'école d'Abraham Aboulafia. Dans la tradition hébraïque, lettre et chiffre ne forment qu'un, mais les carrés magiques ne sont pas de simples exercices numériques. Ils représentent un mouvement subtil de lumière permettant d'exercer ce que la conscience ne peut directement appréhender. Ils ouvrent indirectement le regard sur une autre dimension, chose que les nombres nous apportent plus rationnellement. Dans le système méditatif de Rabbi Tsayah, chaque carré magique est utilisé pour une méditation ayant une orientation particulière. Le dessin obtenu en suivant l'ordre des chiffres, forme une clavicule, un signe kabbalistique. Il existe 7 carrés correspondant aux 7 planètes. Le carré magique le plus simple est celui formé par un carré de base 3, chaque ligne et diagonale totalisant le nombre 15. La somme de chaque extrémité du carré est toujours de 10. Les carrés représentés ici décrivent le mouvement d'énergie de la planète Saturne (Shabtai). Le Sefer Yetsira relie cette planète au peuple juif, qui utilisait traditionnellement ces carrés pour lutter contre la négativité.

http://www.esther-guenassia.com

Note : Ce site est NON commercial : Toutes images dans cette page sont probablement déposées - Je les ai recueillis de diverses sources, pour mon seul plaisir personnel.    This site is NON commercial : All images in this page are probably copyrighted - I collected them from various sources, for my personal enjoyment.