Les Carrés Magiques
Histoire, théorie et technique du carré magique,
de l'Antiquité aux recherches actuelles
OEUVRES D'ART ASSOCIEES AUX CARRES MAGIQUES


Josef Albers  Agnès Audras  Albert Ayme  Maggie Barnes  Yolande Bastoni  Hélios Sabaté Beriain  Max Bill  Jesse Bransford  Hannes Bürgel  Sandrine Caroline-Raigue  Jean-Louis Carricondo   Caza  Salvador Dalí  Josiane Debris  René Descombes  Theo Van Doesburg  Albrecht Dürer  Bruno Ernst  Ronald Fischer  Monique Frydman  Philippe Gaspard  Gerard Louis Gautier  Camille Graeser  Esther Guenassia  Danièle Holder-Bianchetti  Gottfried Honegger  Alfred Jensen   Kalthoum  Wassily Kandinsky  Paul Klee  Eric L'Anthoën-Baslé  Richard Paul Lohse  Musée d'art contemporain de Lyon  Kazimir Malevitch  Gilbert Mazliah  David McKee  Piet Mondrian  François Morellet  Frank Morzuch  Jean François Motte  Paul Nash  Aurelie Nemours  Stéphane Pontié  Jean-Michel Raczinski  Pedro Cabrita Reis  Pascale Renaud  Gerhard Richter  Bridget Riley  Mark Rothko  Sean Scully  Ivan Sizonenko  Frank Stella  Georges Vantongerloo  Victor Vasarely  Clay Wagstaff 

Alfred Jensen  est né en 1903 au Guatemala. A 7 ans sa mère décéde et il va vivre au Danemark avec son oncle. Après l'achèvement de ses études au Danemark, Jensen a passé un certain temps à travailler comme un mousse et voyager avant d'aller à l'école d'art à San Diego, Munich et Paris. A Paris, en 1929 Jensen rencontre Saidie May, qui deviendra son patron et travaillera comme son conseiller d'art pendant les 20 ans suivants. Jensen a continué à étudier l'art et la théorie tandis que lui et Saidie voyagent et achetent des oeuvres d'art pour sa collection, en rencontrant des artistes. En 1951 Jensen s'installe à New York et se consacre exclusivement à la peinture après la mort de Saidie May. A ce moment Jensen a commencé à développer des amitiés avec d'autres artistes importants, comme Mark Rothko. En 1961 Jensen avait sa première exposition de solo au Musée Guggenheim installés au New Jersey. En 1972 il rejoint la Pace Gallery et a exposé des toiles basées sur I Ching et l'Oracle de Delphe. Jensen a continué à exposer ses travaux entre ses voyages pendant le reste de sa vie jusqu'à 1981 où il a décéde à Livingston au New Jersey.


Untitled, 1964

Square A

The Hekatompedon Pattern, 1966

Itzamna, 1962

The River Diagram, Lo Shu, 1971

Research in a Growth Hormone, 1978


Remote Sensing, 1979

Mayan head, 1963

Square Beginning - Cyclic Ending, 1960


5760 Days : 360 = 16 solar years, 1977
The gregorian calendar and the building plans for egyptian pyramids, the pythagorean theorem and simple mathematical operations provided Alfred Jensen with the material for his sophisticated numerical structures. In addition, the painter studied the color thery of Goethe, whom he saw as his intellectual mentor. The results is paintings that adhere to rigid laws of form and colors, and diagrams in which Jensen tried to analyse complex facts and bring polar forces into harmony. The stringency of the composition is lessened by the application of paint and by hand-written notes, calculations or quotations. It is precisly these purported breaches of rules that create tension and arouse curiosity. And so, for an entire month, one searches for contradictions in the numerical system, for its meaning and purpose : adding, multiplying, comparing and constantly reorienting oneself.

http://www.alfredjensen.com
http://pacewildenstein.com

Note : Ce site est NON commercial : Toutes images dans cette page sont probablement déposées - Je les ai recueillis de diverses sources, pour mon seul plaisir personnel.    This site is NON commercial : All images in this page are probably copyrighted - I collected them from various sources, for my personal enjoyment.